ATELIERS NORMANDEcole Arlette FAVEROT

La société demeure attachée à la maîtrise au plus haut niveau des métiers manuels. 

Si bien qu'elle est la seule du secteur à avoir intégré un centre d'apprentissage depuis 40 ans.

Clément COLAS – Meilleur apprenti de France en 2017 Clément est apprenti au sein de l’école Arlette FAVEROT depuis 2015, après avoir obtenu son CAP ébénisterie en 2017, il poursuit en préparant actuellement son BTM. En 2017 il obtient la médaille d’or au niveau départemental, puis régional et enfin au niveau national du meilleur apprenti de France en ébénisterie. Clément a accepté de nous présenter son parcours :

 

 

 

 

 

 

Comment en es-tu venu à faire de l’ébénisterie ?

Au début, j’étais intéressé par la boulangerie – pâtisserie, mais allergique à la farine il a fallu que je m’oriente vers une autre voie. Comme je suis bricoleur, j’ai fait les portes ouvertes d’une école qui proposait des formations dans le bois, ce que j’ai découvert m’a plu, j’ai donc fait des stages et décidé de m’engager dans cette voie. Grâce au bouche à oreille j’ai découvert les ATELIERS NORMAND où j’ai eu la chance de faire mon apprentissage.

Après le BTM que tu prépares en ce moment, envisages-tu de continuer ?

Oui, je veux faire un BTMS qui est plus poussé en design pour la création de mobilier. A terme, je souhaite monter mon entreprise dans le design et la fabrication d’objets décoratifs. Le BTMS nous apprend justement plus de choses sur le design, comme l’utilisation des laques…

Comment vois-tu ce métier et qu’est-ce qui te plait dans ce métier ?

J’aime être au contact de la matière, partir d’une matière première pour la transformer. Je suis fier de réaliser quelque chose en partant de rien. Souvent je m’inspire d’architecture du moyen-âge ou contemporaine pour mes réalisations.

Pour toi le métier d’ébéniste nécessite des qualités particulières ?

La précision, la passion, pouvoir visualiser les choses en volume à partir d’un plan.

Tu as été médaillé d’or national au concours du meilleur apprenti de France, qu’est-ce que cela représente pour toi ?

Les personnes qui jugent et corrigent notre travail sont des MOF: Meilleurs Ouvriers de France. D’habitude ce sont nos professeurs. Je voulais savoir ce que mon travail valait. Et je suis heureux et fier de voir qu’ils ont apprécié mon travail. Ce concours demande beaucoup de créativité, on part tous d’un même plan mais nous devons définir les essences utilisées, les finitions… J’ai fait mes choix en fonction de ce que m’inspirait le travail demandé et j’ai su faire la différence par rapport aux autres candidats.

Pour toi quel est l’avantage d’avoir intégré les ATELIERS NORMAND ?

L’école Arlette FAVEROT permet d’avoir un espace réservé à l’apprentissage, un maître d’apprentissage qui s’occupe exclusivement des apprentis. Il essaie de trouver dans les commandes en cours, des pièces intéressantes que nous pouvons réaliser nous-mêmes. Et pour cela, nous avons le temps et les ressources nécessaires.